Bandeau
Textes et idées
Slogan du site
Descriptif du site
Annexe
VALDESISME, TABORITES, FRERES
logo imprimer

LE VALDESISME

Originaire de Lyon, Pierre Valdo (1140/1217), de 1170à 1176 , abandonne ses biens, prêche
la pauvreté et la conversion En l’an 1184 il est lui et ceux qui le suivent frappé d’anathème par
le pape Lucius III ainsi que d’autres groupes hérétiques comme les humiliates d’Italie qui
finiront par le rejoindre. La zone d’influence de ce courant va de la Lombardie à la Catalogne.
Dans la profession de foi des Vaudois on trouve le refus de verser le sang, de prêter serment et
l’impératif d’une conversion individuelle,ainsi que trois voeux :pauvreté,chasteté, obéissance.
Il faut attendre l’an 1210 pour que les premiers ministres célèbrent la Cène et le Baptème. A
ce moment là l’adhésion à l’église valdésienne, par la conversion, implique l’abandon de la
catholicité.
Après une presque totale éradication (il n’en reste que dans les Alpes italiennes) ils rejoignent
en 1532 la réforme calviniste,tout en gardant quelques originalités.De nos jours il n’y a plus
de différence.

LES TABORITES

Après la condamnation et l’exécution de Jean Huss (bûcher) en 1415 une révolte débouche sur
deux tendances : les calixtins qui se soumettront et les plus radicaux les Taborites. En 1420
les Taborites reprennent certaines des positions des Valdesiens, tout laïc peut être prédicateur
,refus du serment ,contre la peine de mort ,les Ecritures sont la seule autorité ,il y a deux
sacrements : baptême et eucharistie.

Une tendance millénariste se dégage "la révolte armée doit se terminer par le retour du Christ
", donc il y a lutte violente contre les infidèles ayant à leur tête l’empereur Sigismond. La
place forte la plus célèbre est celle située sur le mont Tabor, d’où le nom de Taborites. Les
communautés commencent a être organisées dans un premier temps autour d’une caisse
commune, puis on y observe toutes les dérives possibles liées aux tendances millénaristes :
refus du travail puisque c’est bientôt la fin, nudisme intégral (les adamites) vie dépouillée etc..
Tabor est réduit en 1452 .Dispersés beaucoup de Taborites passent en Allemagne, mènent une
existence clandestine .On retrouve chez Müntzer certains de leur accents.

L’UNION DES FRERES

Suite du mouvement précédent mais sans lien organique elle se développe comme un
mouvement spiritualiste qui se caractérise par le non conformisme pacifique . Elle se présente
comme une espèce de tiers ordre, attaché à la Bible et au Sermon sur la montagne . Les Frères vont se considérer comme une église. Ils refusent le port des armes, ils créent des
communautés rurales qui vivent sous un régime sévère.

Les premiers anciens reçoivent l’imposition des mains d’un ministre valdesien, croyant ainsi renouer avec l’église primitive. En1500 ils sont environ 100.000 membres, leur centre est en Moravie .En 1605 ils jouissent de la tolérance impériale. En 1612 la bataille de la montagne Blanche leur est fatale et c’est leur presque totale disparition. Il y a continuité par les frères de Pologne et quelques Tchèques, qui vont rejoindre au siècle dernier le comte Zinzendorf et les frères moraves dont un des hauts lieux est à Koenigsfeld en Forêt noire.


Forum
Répondre à cet article


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.13